« NOTRE SOCIETE: Infanticide et avortement : une offense grave à la vie ! | Accueil | NOTRE AVENIR: La nécessité de promouvoir une économie morale »

Commentaires

franck

bonjour.j'ai lu ce livre et vraiment je puis vous assurer que ce que j'ai appris de l'auteur est loin de ce que les medias disaient de lui avant et apres son incarcération.le livre est une veritable instrospection sur soi et les solutions proposées pour ameliorer la gouvernance en afrique doivent etre pris avec beucoup de sérieux.

Chamavo

Du grand n'importe quoi !

Dans un style scolaire et enfantin, Nguini Effa s'auto glorifie à longueur de page sur sa "réussite" scolaire et professionnelle. Il s'exonère au passage complètement de ses propres malversations, qu'il appelle pudiquement des "erreurs de gestion" causées "des directeurs financiers brouillons et peu efficaces".

Mais le plus pathétique est sans doute la manière dont il place Paul Biya au-dessus de la mêlée – dans le souci évident d’être réhabilité .

ONANA MARIE

Ce livre je l ai lu et je l ai trouve tres interessant. Nguini Effa nous montre une autre image de lui loin de celle qu on a bien voulu lui attribuer. Intello; pere aimant et surtout il donne bcp d honneur a son epouse. Enfin a travers ce livre, on comprend que l homme est fort mentalement ce qui n est pas le cas de la plupart de ces detenus de l operation epervier. Nous esperons de toutes nos forces qu ils pourront un jour retrouver leur liberte parce qu ils ne meritaient pas cette humiliation

effa albert

Au nom de Dieu !!!
L'humilité d'un pseudo intellectuel (...)impose qu'en pareille circonstance les auteurs des crimes économiques aient le profil bas ! Se répantir eût été honorable pour ces monsieurs qui ont affamé des milliers de familles (meurtries) par des licenciements injustes alors qu'ils les narguaient par des richesses prédatées dans les caisses des entreprises sans rapport avec les revenus (leurs salaires) tirés de leur travail.D'ailleurs Biya va le décorer dans bientôt.Honte à ses écrits propagandistes et élogieux à son maître Biya.Le ridicule n'a aucun sens au cameroun.

sasch pierre

compassion pour l'homme Nguini Effa et pour sa famille car la prison n'est à souhaiter pour persone.comprehensible et meme pathetique son effort de se" dedouaner" à travers son autobiographie.une seule demande;se rendent-ils compte,lui et toutes les "victimes" de l'operation Epervier,de l'indifference,du desinteret,parfois meme du sarcasme de l'homme de la rue face à leurs drames personnels?Si oui pourquoi?

sasch pierre

à mon modeste avis,l'attitude froide des populations face aux victimes de l'operation Epervier est due au fait que ces dernieres sont perçues(souvent avec raison)comme des predateurs de la chose publique,qui etalent parfois de façon insolente et arrogante leur statut de privilegiés qui ne doivent jamais demander ni rendre compte.Malheureusement,il arrive tjrs pour nous tous le moment du "Redde rationem vallicationis tuae,iam enim non poteris vallicare"Lc16,2;(qu'entend-on dire de toi?rends compte de ton administration,tu ne pourras plus administrer).Eh oui,les biens publics sont publics,pas personels,ni familiaux,ni du parti,ni de l'etnie,ni meme du president,les biens publics sont publics!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.