« LETTRE PASTORALE POUR LA PAIX AU CAMEROUN : AVANT, PENDANT ET APRES L’ELECTION PRESIDENTIELLE D’OCTOBRE 2011 | Accueil | SANGMELIMA: Mgr Raphaël Marie Ze conduit à sa dernière demeure »

Commentaires

Nvat Pierre


Merci pour cette tribune de l'Effort Camerounais.
A l'approche d'un événement aussi important que les élections présidentielles au Cameroun, et forts des expériences peu glorieuses de nos frères de ces grands pays voisins, que tous nous avons déploré, l'heure est plus à la prière, aux appels à la paix, à l'amour et au patriotisme, qu'à autre chose. Il va sans dire que chaque Camerounais a le droit au respect et à l'opinion. Mais de grâce! que personne ne manipule le peuple pour des intérêts inavoués. LE Cameroun peut, et a encore tant à faire pour offrir à chacun de ses fils ce qui lui est nécessaire pour vivre décemment. Nul ne peut dire que rien n'y est encore fait, loin de là; mais ce qui est fait et est en voie d'être fait mérite notre respect et nos encouragements. LE sang du Christ versé en rançon pour tous les hommes ne s'accommodera jamais de nouveaux bains de sang au nom de quelque justice que ce soit, et surtout pas divine.
Au Cameroun, pays béni de Dieu, nous avons de plus en plus de moyens de nous faire entendre et de participer à la construction nationale pour le bien de nous. Le fait que ces moyens restent à perfectionner n'enlève rien au mérite de leur existence.
Toutefois, l'usage et le perfectionnement de ces moyens de construction de notre patrimoine national commun ne portera véritablement du fruit à moins de s'accommoder de la nécessaire vérité indispensable à une œuvre aussi noble. C'est pourquoi je salue la Lettre pastorale des Evêques du Cameroun très heureusement enrichie et complétée par celle de l'Archevêque de Douala, adressées aux fidèles et à tous les hommes et femmes de bonne volonté.
Vivement que le débat citoyen, la vigilance bienveillante et la solidarité face à toute ingérence extérieure manipulée et manipulatrice, contre les vrais intérêts des Camerounais, préoccupent chacun de nous. C'est le Cameroun et chaque Camerounais, c'est les Africains et tous les hommes épris de justice, d'équité et de paix qui en sortiront vainqueurs.

Que Dieu bénisse le Cameroun et l' Afrique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.