« COMMUNICATION CATHOLIQUE: Une retraite bien méritée pour Ernest Mbende | Accueil | N° 508 (1450) • du 20 juillet au 02 août 2011 »

Commentaires

Soundiata

Oui. Il est temps que nous prenions notre destin en maqin. Et que ceux d-entre nous qui ont abusé de la confiance au départ placée en eux par leurs frères, soeurs et fils qui espéraient qu'ils allient guider notre pays de manière éclairée se repentent et fassent amende honorable.

Il est aussi temps que ceux d'entre nous qui nourriseent des ambitieux -c'est permis, dans le respect des textes et lois qui régissent nos institutions, quand bien même ils ne seraient pas parfaits- comprennent que ce ne sont pas nos anciens maîtres coloniaux et géoliers néocoloniaux qui nous imposeront qui que ce soit.

il est temps que l'on laisse les Camerounais -le "petit peuple- choisir en toute liberté ceux en qui ils veut mettre sa confiance. Que ces élus, et cet élu, respectent ensuite le jugement et le verdict de ceux dont il aura reçu mandat de gouverner. Qu'il rende compte et soit redevable des pouvoirs à lui donnés par son peuple. Dans la ligne éthique que Dieu Tout Puissant inscrit au fond de nos âmes et conscience avant mème que nous nous incarnions en ce monde.

Ce sont ces principes là qu'en tant que personne et âme d'essence divine chacun de nous se doit de défendre, envers et contre tout... Même à travers un bulletin de vote!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.