« Danielle Mitterand : mon combat pour le partage et la solidarité | Accueil | 500 millions de FCfa pour la construction et l'entretien du réseau ferroviaire »

Commentaires

Nounoh Téné Arthur

Notre pays a bénéficié des retombés de l'annulation de sa dette exterieure. C'est un grand soulagement pour notre économie et devrait l'être aussi pour les différentes couches de la population en perticulier les plus démunis,les pauvres en d'autres termes. Bien que le mot pauvre peut être compris sous plusieurs angles (le parent qui souhaite voir son filston continuer ses études à l'étranger,celui qui manque de logement,la mère d'enfant qui peine à assurer la survie des siens,ou tout simplement le clochard)il reste que le probleme pourrais trouver une solution par la base. Soit de pouvir trouver des voies et moyens afin de disposer pour les personnes;particulièrement les plus démunis. Ceux-ci n'ont souvent pas accès à des "contines" et autres facilités qui leurs permettrait de commencer une petite activité afin d'améliorer leur sort. Loin de tout commentaire cette expérience a porté du fruit pour bien des pauvres. Le cas du Bangladesh en est un exemple. Un certain Muhammad Yunus et son systeme de prêt aux pauvres par la banque qu'il crea:La "Banque Grameen" a ainsi permis à des millions des gens de pouvoir progressivement se sortir de ce vice. Pour ce brillant économiste, accorder de petits credits (microcredit) permettrait facilement à tout pauvre de pouvoir décoller. C'est d'ailleurs pour les efforts dans ce sens qu'il a recu en 2006 le "PRIX NOBEL DE LA PAIX". Selon lui ce systeme fonctionne partout. Pourquoi ne pas y songer pour le cas du Cameroun?

abdou

pour entre des beaux discours ils faut aller au cameroun disait un illustre homme politique africain .je fait cette petite parenthese pour dire juste que au camer on attend encore ce qui viendront agir.tout ce passe dns des reunions ,des colloques,et des seminaires .

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.