« REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet de loi du gouvernement passe comme une lettre à la poste | Accueil | Editorial : Nos Evêques : multiples conférences, unique mission »

Commentaires

Flodort, USA

I'm very desappointed with all Cameroonians. This Constitution Amendment is a real ball-shit to our dear country. How can a mortal man be given himself immunity after the exercise of his function and we are there acclaiming him for all the atrocities he has committed in our blessed country. Where will the billions of Francs CFA go to. Anyway, he thinks he is clever enough, there were many of his brothers who did the same but the immunity was removed after their function. I think Cameroonians should stop being selfish and learn how to promote the common interest. I'm very desappointed with the attitude of our parlementarians. May God continue to bless our dear country.
Flodort, USA

Nda Bot

Convenons ensemble que l’Etat du Cameroun ne se réduit pas au seul Président de la république fût-ce-t-il Biya.

Si nous sommes d’accord sur ce postulat alors l’Etat du Cameroun doit en toute circonstance demeurer contrairement aux Présidents qui sont des incarnations éphémère de l’Etat.

Corolaire, l’éventualité d’un effondrement - pronostiqué par certain - de l’Etat ne pourra en aucun cas, être imputé au départ précipité ou non de l’actuel chef de l’Etat.

Par contre, la relative vacuité de l’Etat, la déficience de la République et la construction inachevée de la Nation constituent les seuls risques majeurs, hypothéquant une alternance pacifique.

Par conséquent l’avenir de l’actuel satrape du Cameroun est sans importance. Les hommes passent, l’Etat doit demeurer quand il existe vraiment et quand il n’est pas juste une coquille vide ; dans tous les cas un homme seul ne peut incarner l’Etat au risque d’assujettir son avenir propre à celui de l’Etat ; C’est pourquoi je suis contre le changement de la constitution et pour une alternance !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.