« Pour une pédagogie de l'espérance auprès des jeunes | Accueil | Une, édition N° 426, du 19 mars au 1er avril 2008 »

Commentaires

Nda Bot

Suite à la dernière vague d’arrestation,

j’accuse :

Le Cameroun est victime des turpitudes de toute une génération les 40-60 ans qui a connu l’opulence dans leur jeunesse et le plein emploi.

Cette génération d’hommes et de femmes a ruiné le Cameroun moralement. Pis elle a été incapable de prendre la relève de ses aînés : Combien d’entrepreneurs à la hauteur des Fotso Victor, combien d’hommes de culture à la dimension des Mongo Beti, Engelbert Mveng, combien de scientifiques comme le Pr Anoma Ngu, HOG BELENG compte-t-on parmi les quadras, les quinquas ou les sexagénaires camerounais.

L’argent facile, le « m’as-tu vu » et ses sœurs jumelles la corruption et l’escroquerie, la vacuité intellectuelle et culturelle, la géomancie, le sexe en folie avec son corollaire l’homosexualité, la politicaillerie, le mauvais goût, voilà ce qui caractérisent la génération 40-60 camerounaise. Voilà sa contribution dans l’évolution de la société camerounaise.

Dès lors comment s’étonner de voir le pays sombrer dans la médiocrité et dans les scandales et le ridicule. Surement, pour cette génération il y a bien longtemps que le ridicule ne tue plus; Bien au contrainte elle s’est abonnée aux combines, à la religion du « Get rich quickly », à l’édification des palais d’un goût esthétique douteux financé par les détournements de biens communs, à tous les camerounais.

Dans ce contexte, que des Ministres représentant de l’Etat, dont les propos et les actes engagent toute une nation pour des années, soient arrêtés pour détournement, est devenu banal, normal courant bref la routine…

De ce point de vue, il faut souligner que le Cameroun fait figure d’exception et bat les records de l’irresponsabilité politique et du nombre des membres du gouvernement ou « haut responsable » sous les verrous, tenant compagnie à de vulgaires bandits de droit commun.

Nos amis de la génération 40-60 doivent savoir que cette situation, aux yeux du reste du monde, est vraiment risible, invraisemblable et signe l’échec de la génération née juste avant ou après les indépendances.

Alors, quadra, quinqua camerounais, un peu de dignité et un peu de respect de soi et merci de contribuer positivement à l’évolution du Cameroun : C’est ce que je demande à cette génération trop gourmande mais peu productive…

Nda Bot

Suite à la dernière vague d’arrestation,

j’accuse :

Le Cameroun est victime des turpitudes de toute une génération les 40-60 ans qui a connu l’opulence dans leur jeunesse et le plein emploi.

Cette génération d’hommes et de femmes a ruiné le Cameroun moralement. Pis elle a été incapable de prendre la relève de ses aînés : Combien d’entrepreneurs à la hauteur des Fotso Victor, combien d’hommes de culture à la dimension des Mongo Beti, Engelbert Mveng, combien de scientifiques comme le Pr Anoma Ngu, HOG BELENG compte-t-on parmi les quadras, les quinquas ou les sexagénaires camerounais.

L’argent facile, le « m’as-tu vu » et ses sœurs jumelles la corruption et l’escroquerie, la vacuité intellectuelle et culturelle, la géomancie, le sexe en folie avec son corollaire l’homosexualité, la politicaillerie, le mauvais goût, voilà ce qui caractérisent la génération 40-60 camerounaise. Voilà sa contribution dans l’évolution de la société camerounaise.

Dès lors comment s’étonner de voir le pays sombrer dans la médiocrité et dans les scandales et le ridicule. Surement, pour cette génération il y a bien longtemps que le ridicule ne tue plus; Bien au contrainte elle s’est abonnée aux combines, à la religion du « Get rich quickly », à l’édification des palais d’un goût esthétique douteux financé par les détournements de biens communs, à tous les camerounais.

Dans ce contexte, que des Ministres représentant de l’Etat, dont les propos et les actes engagent toute une nation pour des années, soient arrêtés pour détournement, est devenu banal, normal courant bref la routine…

De ce point de vue, il faut souligner que le Cameroun fait figure d’exception et bat les records de l’irresponsabilité politique et du nombre des membres du gouvernement ou « haut responsable » sous les verrous, tenant compagnie à de vulgaires bandits de droit commun.

Nos amis de la génération 40-60 doivent savoir que cette situation, aux yeux du reste du monde, est vraiment risible, invraisemblable et signe l’échec de la génération née juste avant ou après les indépendances.

Alors, quadra, quinqua camerounais, un peu de dignité et un peu de respect de soi et merci de contribuer positivement à l’évolution du Cameroun : C’est ce que je demande à cette génération trop gourmande mais peu productive…

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.