« L'humilité de l'Enfant Jésus, une lumière pour notre foi | Accueil | Jésus-Christ, Porte de la Vie et Prince de la Paix »

Commentaires

CHONANG Antoine de Padoue

A propos du refus du visa Schengen au Rédacteur en Chef de L’Effort camerounais
Le clash aura servi à quelque chose : le courage du Père Antoine Chonang a été bénéfique pour tous les Camerounais et pour la France, pour que
"plus jamais çà !"…
Dr. Emmanuel Mvokani | le 18/04/2007 à 05:15

NDLR : Cher lecteur, en vous remerciant pour les fleurs que vous nous nous jetez pour les services rendus grâce à notre « clash » tant « à tous les Camerounais qu’à la France », nous tenons néanmoins à nous excuser d’avoir occulté le reste de votre intervention, fort injurieuse, nous semble-t-il, à l’égard de la France.
Nous saisissons l’occasion pour rappeler, non seulement à vous, mais à tous nos fidèles lecteurs, qu’à L’Effort camerounais, nous mettons un point d’honneur à respecter toute personne humaine, quand bien même ses agissements ou ses points de vue divergeraient fondamentalement des nôtres. Qu’il vous souvienne qu’au cours d’un séminaire à l’intention des journalistes ici même à Douala, un haut fonctionnaire du Ministère de la Communication, passant en revue les publications camerounaises et les déclassant les unes après les autres, a eu, à l’égard de L’Effort camerounais, ces mots que nous considérons comme une consécration : « L’Effort camerounais fait des critiques très violentes, mais sans injures ! ».
Nous déplorons que la toile, qui devrait nous resserrer tous dans une atmosphère fraternelle dans le village global qu’est devenu le Net, soit considérée par certains – nous ne vous visons pas personnellement - comme une poubelle, où l’on peut déverser toutes sortes de langages orduriers. Parcourez le site de L’Effort (www.leffortcamerounais.info) et vous verrez de ces réactions gratuitement insultantes, proférées dans un langage qui feraient honte même aux enfants de la rue, et qui déshonorent un organe comme le nôtre, qui, dans sa version écrite ou électronique, s’attelle à promouvoir le bien dire et le bien faire. Et surtout la convivialité sans frontières, par-delà nos différences multiformes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.