« Mgr Cornelius Fontem Esua, le continuateur de l’oeuvre | Accueil | La caricature de Mahomet, un blasphème à condamner ! »

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.